© 2016 - Hypnose Lisbonne

  • Facebook App Icon

Soyez acteur de votre changement

Les thérapies brèves

 

Le courant des thérapies dites brèves est né aux États-Unis dans les années soixante. Elles traitent un certain nombre de problématiques et de symptômes sur une durée relativement courte.
 

Les thérapies brèves se distinguent des thérapies analytiques en étant davantage dirigées vers le "comment" changer et les solutions, plutôt que vers le "pourquoi" et les causes du trouble.

Ce qui compte ne sont pas les causes en elles-mêmes, mais ce que vous en avez fait et quelles sont les émotions,

les sensations et les stratégies parfois désagréables ou devenues obsolètes qui en résultent.

 

Thérapie "brève" ne signifie pas pour autant "instantanée" et le nombre de séances nécessaires varie en fonction

de la problématique à travailler, de votre rythme personnel et de votre engagement dans le travail thérapeutique.
En somme, la plus rapide possible mais aussi longue que nécessaire.

L’hypnose, la PNL et la DNR sont des outils de la thérapie brève et peuvent être utilisés seuls ou en synergie. Même si le cœur de mon approche est l’hypnose ericksonienne, je pourrai utiliser ces différentes techniques selon votre objectif et toujours dans le respect de votre intégrité et de votre sensibilité.

 

Applications

  • Gestion des émotions

  • Estime de soi

  • Anxiété

  • Accompagnement pendant la grossesse

  • Aide à l’arrêt du tabac

  • Gestion du poids

  • Troubles alimentaires

  • Comportements compulsifs

  • Traumas légers ou importants / Anciens ou récents

  • Prise de parole en public

  • Blocages

  • Douleurs chroniques

  • Troubles psychosomatiques

  • Troubles du sommeil

  • Deuils

  • ​​​​​Phobies/Peurs irraisonnées

  • Phobies sociales

  • Allergies

  • Énurésie...

… et tout comportement limitant que vous souhaitez changer, ou au contraire, toute aptitude que vous désirez améliorer et développer.

L’hypnothérapie et les thérapies brèves en général ne se substituent pas à un traitement médical et ne permettent pas de traiter les pathologies lourdes et psychiatriques.